On Life, love and Politics

"Random musings about Life, love and Politics. Just my open diary on the events going on in the world as I see it."

Bonanjo : Gare aux balades du dimanche March 23, 2010

Filed under: Uncategorized — kikenileda @ 11:02 AM

Bonanjo
 

Les malfaiteurs profitent de la désertion des rues du quartier administratif pour agresser les piétons. 

Il n’est pas de bon ton de se promener dans les rues de Bonanjo le dimanche, seul et surtout à pied. L’insécurité y règne ! Les rues du quartier administratif sont si désertes que les pickpockets et autres agresseurs trouvent là, le moyen d’attaquer les passants. Malheureusement, c’est aussi un jour propice pour les habitants qui en profitent pour faire du jogging. 



Des brigands déguisés en conducteurs de motos-taxis écument certains coins du quartier à la recherche des proies. Leur mode opératoire est bien singulier. Avant d’attaquer sa victime, le même « bend-skineur » qui l’a déjà repéré quelques minutes auparavant, « va monter et descendre, plusieurs fois», selon une victime. Cette dame, Monique I. avait été agressée il y a quelques semaines. Un dimanche matin. Son agresseur était passé et repassé devant elle sur sa moto. Ce qui l’avait pourtant intrigué, mais avant même qu’elle ne réalise ce qui se passait, le sac lui avait été brutalement arraché des mains. Et les deux voleurs s’étaient volatilisés comme par enchantement. 

Pas plus tard que dimanche dernier, un couple d’expatriés a été agressé en pleine rue. Les deux infortunés qui portaient chacun un grand sac ont été sommés de donner leurs besaces. Comme ils hésitaient, ils ont reçu des coups de poignard à l’épaule, donnés par deux brigands qui se trouvaient sur l’engin à deux roues. Leurs sacs leur ont été arrachés des mains. Il était environ 12h, selon les taximen témoins de l’attaque. Les victimes ont été secourues par les passants et transportées à l’hôpital. L’autre cas d’agression remonte à deux semaines. La victime Marie D. explique qu’elle était venue à Bonanjo le dimanche matin terminer un travail laissé en suspens. Vers midi, elle avait alors emprunté un taxi pour le rond-point Deido. A l’intérieur se trouvaient trois personnes, le conducteur et deux passagers. L’un des clients était assis devant et l’autre arrière. Avant même d’atteindre l’ancienne direction des Douanes, la victime dit avoir été éjectée du taxi. « Bien avant cela, elle a été malmenée dans le véhicule. Menaçants, les trois agresseurs lui avaient fait peur avec un long poignard. Ses bourreaux lui ont arraché ses bijoux des doigts et du cou, ainsi que son sac et même ses chaussures. Selon les habitués de Bonanjo le dimanche, certaines rues sont à éviter, en l’occurrence celle des Douanes, ou encore la rue située entre la CNPS et la Citoyenne.

 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s