On Life, love and Politics

"Random musings about Life, love and Politics. Just my open diary on the events going on in the world as I see it."

Douala : Bagarre sanglante à la machette March 8, 2010

Filed under: Society/Societe — kikenileda @ 7:33 AM

La police a interpellé six adolescents samedi dernier à la suite des affrontements.

Il est environ 20h ce samedi 5 mars 2010. Des coups de feu retentissent au lieu dit Brazzaville à Douala. Près de 200 jeunes armés de machettes et autres objets contondants, se sont livrés une bataille rangée qu'ils ont appelée "règlement de compte d'hommes à hommes". Le corps à corps avec les jeunes de Bonaloka voisins est sanglant. Informés de la situation, un détachement armé de la police judicaire, un du Groupement mobile d'intervention (Gmi), et l'Equipe spéciale d'intervention rapide (Esir), prennent d'assauts les lieux et tentent de calmer les deux parties. Et même à la vue des forces de maintien de l'ordre, ces jeunes déchaînés ne reculent pas, apprend-on d'une source policière.



La tension va plutôt monter d'un cran et un policier, déjà touché au visage par un projectile, évite de justesse de perdre son bras. Cet incident va contribuer à provoquer la colère de ses collègues, désormais plus déterminés à identifier et sanctionner les coupables.
Résultats : six jeunes interpellés et cinq gardés à vue à la direction de la police judicaire de Bonanjo (Pj). Quatre d'entre eux s'en sortiront sans grandes conséquences. Le jeune Yaya, âgé de 16 ans, qui serait en classe de 3ème dans un lycée de la place, reçoit quant à lui deux balles au genou gauche, et est conduit à l'hôpital Laquintinie. Il s'en sort avec une fracture de la rotule. En quittant Laquintinie le soir du samedi 5 mars, le jeune homme, après avoir reçu des soins, devrait faire une radio pour évaluer les dégâts. Ses parents encore sous le choc, s'activaient pour qu'il soit à l'abri d'une amputation du genou.

De même pour l'autre suspect, Mouawé, âgé de 17 ans et résidant au lieu dit "Texaco axe lourd ", qui s'en sort avec une blessure profonde sur le bras gauche. Il a reçu un coup de machette d'un de ses adversaires non encore identifié. C'est grâce à l'intervention des forces de maintien de l'ordre, que ce dernier échappera à la mort. Il est d'ailleurs considéré comme le principal initiateur des affrontements qui se sont déclenchés dans l'après-midi de samedi. Selon des indiscrétions, lesdits affrontements auraient vu la défaite des "Iraquiens" de Bonaloka, qui ont promis de revenir à 19h, pour la suite de ce qu'il appelle le "massacre". Mouawé serait en effet le chef de la bande des "Iraquiens" qui sèment la terreur de ce côté de la ville. C'est ce qui expliquerait que, malgré la présence de la police, les autres jeunes n'aient pas hésité à le pourchasser. Interrogé, le mis en cause explique qu'il était allé rendre visite à sa copine à Brazzaville. Les enquêtes sont ouvertes, et les auditions des suspects ont commencé dès le même samedi.

Aristide Ekambi (stagiaire)

 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s