On Life, love and Politics

"Random musings about Life, love and Politics. Just my open diary on the events going on in the world as I see it."

Yaoundé : Regain d’insécurité à Obili et Madagascar February 16, 2010

Filed under: Crime — kikenileda @ 11:10 AM

De nombreux cas d’agressions, braquages et cambriolages y ont été enregistrés, ces derniers jours. 

«C’était dimanche dans la nuit. Nous sommes arrivés le matin avant de constater que nous avons été cambriolés », raconte Christelle T., gérante du cybercafé situé en face de Balace Nigth Club au quartier Obili. Mardi dernier, vers 13h, l’armoire vitrée qui contenait d’habitude les téléphones portables est vide. Leur établissement a reçu la visite de cambrioleurs dans la nuit de dimanche à lundi dernier. Les antivols des fenêtres coupés qui ont été tant bien que mal redressés, indiquent par quelle voie les malfrats ont accédé à l’établissement. Des téléphones portables, un écran plat, un ordinateur portable, cinq clés Usb, pour une valeur totale de 2 millions de F ont été emportées nuitamment, selon la gérante. 


Autre lieu, toujours mardi passé, c’est plutôt un vent de panique qui a soufflé à l’agence MTN du quartier Madagascar. Un gaillard apparemment saoul en est venu aux mains avec les vigiles et a brisé les boîtiers et phares de deux motos. Selon Gabriel Moang Bepede, agent de sécurité informatique, cet individu se présentant comme repris de justice demandait à voir «Jack Bauer». Finalement, il a été maîtrisé par les éléments de la brigade de Tsinga qui l’ont emmené avec eux. Un autre employé de cette structure nous révèle que le taux de criminalité dans ce quartier est très élevé. Il ne se passerait pas une semaine sans que des cas soient enregistrés. «Samedi vers 8 h 30 mn, une dame qui venait de garer pour faire ses achats ici a été agressée devant nous. Un jeune garçon qui faisait semblant de faire du footing a sorti une machette de ses vêtements et lui a pris son sac contenant 900 000 F », raconte Yannick Njiki, agent commercial. « De même, il y a deux semaines, une cliente qui traversait la route a été agressée par trois gaillards armés de machettes avant de fondre dans le quartier vers 16h», ajoute Gabriel B. Dans les deux cas, les choses se sont passées très vite. Et les recherches entreprises par les éléments de la brigade locale dans le quartier juste après ont été veines. D’autres personnes approchées témoignent. Les malfaiteurs agiraient désormais sans rencontrer la moindre résistance, «parce que les gens redoutent leurs armes enfouies sous leurs habits», affirme Nestor Fru, taximan. A partir de 19h, les populations se terrent désormais chez eux, renchérit Gabriel B, qui dit avoir perdu son téléphone portable dans une agression vers 20h à quelques pas de son lieu de travail.

 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s