On Life, love and Politics

"Random musings about Life, love and Politics. Just my open diary on the events going on in the world as I see it."

Obala : Une poudrière aux portes de la capitale February 12, 2010

Filed under: Crime — kikenileda @ 12:41 PM

Armes1
 Ville devenue un lieu d'insécurité par excellence, la découverte d'un arsenal de guerre au fond d'un étang laisse croire que l'une des portes d'entrée de Yaoundé est devenu un véritable caillou dans la chaussure des membres du dispositif de sécurité menant vers le siège des institutions.

La joie, l'allégresse mêlées à une sorte d'insouciance des jeunes d'Obala hier à la place des fêtes de cette localité, à l'occasion des cérémonies marquant la célébration de la 44ème édition de la fête nationale de la Jeunesse contrastait quelque avec l'air préoccupée des autorités de la ville qui avaient pris place à la tribune officielle dressée pour la circonstance. 

Située à une quarantaine de kilomètres de la capitale, leur ville a encore donné l'image d'un lieu d'insécurité aux portes de Yaoundé avec les événements de la veille. Des événements qui ont pour cadre le célèbre parc d'attraction Luna Park, situé à la sortie de la ville, à quelques encablures seulement du Centre d'instruction de la Garde présidentielle. 

Il s'agit en effet de la découverte dans l'étang principal du parc, d'un important arsenal militaire comprenant selon nos sources, 24 pistolets munis de chargeurs, cinq grenades et 48 étuis de pistolets. Comment en est-on arrivé là dans ce parc d'attraction qui est quasiment à l'abandon depuis environ cinq ans, selon des informations que nous avons pu recueillir ?
Tout serait en effet parti de jeunes enfants qui utilisent l'étang comme un lieu de pêche. L'un des auteurs de la trouvaille que nous avons pu rencontrer lors de notre descente à Obala hier, Gaston Brice N., élève en classe de 6ème au Lycée bilingue de la ville raconte "Nous étions en train de faire la pêche avec le filet. A un moment, nous avons vu que les poissons passaient à travers le filet. Nous avons donc décidé d'y aller à la nage !!!". 

Arsenal
Une méthode de pêche peu courante qui pourtant produire des résultats inattendus “à un niveau, mon ami a senti quelque chose dur sous son pied et il nous l'a dit. Nous lui avons demandé de voir de quoi il s'agissait. Il a envoyé sa main sous l'eau et il a sorti un pistolet. Surpris, nous avons encore cherché, puis nous avons trouvé un deuxième, puis un troisième. Et là, nous avons pris peur. Nous sommes allés appeler une femme qui habite à côté, et le père de mon ami qui est un militaire". C'est alors que le reste de l'arsenal va être sorti de l'étang. Suffisant donc pour alerter les autorités de la ville, qui à leur tour, vont contacter à la fois la Garde présidentielle et la hiérarchie militaire à Yaoundé. 

Quelques dizaines de minutes plus tard, selon l'avis d'un habitant de la cité, "Obala a eu l'air d'être une ville assiégée avec des militaires partout, des hauts gradés de l'armée et de la police qui sont venues de Yaoundé. On avait même des voitures des Esir (Equipes spéciales d'intervention rapide ndlr) qui patrouillaient partout…". Sous le regard des hautes autorités militaires présentes ce mercredi après midi, dont nos sources indiquent entres autres le délégué général à la Sûreté nationale, l'inspecteur général de la Gendarmerie nationale, le général de corps d'armée Oumarou Djam Yaya, le Commissaire du Gouvernement près le Tribunal militaire de Yaoundé et de bien d'autres encore, des éléments de la Garde présidentielle vont commencer une fouille de l'étang. 

Une fouille dont les traces sont encore bien visibles autour de la petite étendue d'eau à l'air pourtant très innocent. Un étang d'ailleurs encore ceint de son cordon de sécurité au moment où nous y sommes allés hier. Les autorités feront d'ailleurs venir une motopompe qui tombera en panne quelques temps plus tard "faute de carburant" nous indique-t-on. Celle-ci est d'ailleurs encore visible sur l'un des angles de l'étang. De même que " la tribune de fortune " avec sa dizaine de chaises qui a servi pour " accueillir" les officiels. La motopompe sera d'ailleurs abandonnée en même temps que les fouilles de l'étang qui ne sera finalement pas vidée de son contenu.

Origine
Les armes transportées par la suite à la brigade de gendarmerie de la ville, vont attirer plus tard la curiosité des habitants de la ville dont les interrogations étaient encore entendues de part et d'autre. Sur leur destination finale, motus et bouche cousue du côté des autorités de la ville. Le parc abandonné, appartient depuis sa création dans les années 1960 à la famille Dieye, d'origine sénégalaise et installée au Cameroun depuis lors. Nous avons vainement essayé de joindre l'un des représentants de la famille au Cameroun en ce moment, Abdel Kader Dieng, patron d'une société réputée dans le gardiennage au Cameroun.

Une source proche de l'intéressé affirme néanmoins que " le parc a été abandonné depuis la disparition de leur père et il n'y avait là bas que trois gardiens… " Ceux-ci seraient d'ailleurs détenus en ce moment dans les locaux de la brigade de gendarmerie de la ville d'Obala à la suite de la découverte. Sur le lien que l'on pourrait faire entre l'un des représentants de la famille et la découverte de l'arsenal de guerre, l'intéressé indique que " Rien n'est à exclure. Même pas un mauvais coup des concurrents qui n'ont jamais accepté que la société de cette famille contrôle plus de 50% des parts de marché dans le gardiennage au Cameroun ". On ne peut donc manquer de s'interroger sur la provenance de ces armes chez ces concurrents, quand on sait que la législation en la matière au Cameroun interdit le port et l'utilisation de ce type d'armes par les entreprises privées de gardiennage.

Jean Francis Belibi

 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s