On Life, love and Politics

"Random musings about Life, love and Politics. Just my open diary on the events going on in the world as I see it."

Bafia : Un officier de police abat une magistrate November 16, 2009

Filed under: Society/Societe — kikenileda @ 12:37 PM

Olivier Ehongo a tiré sept balles sur son épouse Francine Balong hier.

La
localité de Bafia s’est réveillée hier dimanche au son des coups de
feu, des pleurs et des cris. L’officier de police Olivier Ehongo venait
d’abattre son épouse Francine Balong, premier substitut du procureur
auprès du Tribunal de première instance de Bafia, à l’aide de son
pistolet automatique. Selon les premiers témoignages recueillis sur les
lieux du drame, la dame n’aurait pas passé la nuit de samedi à dimanche
au domicile conjugal situé au quartier résidentiel du chef-lieu du
département du Mbam et Inoubou. De retour au petit matin de dimanche,
elle trouve un mari fou de colère qui l’accuse d’avoir passé nuit chez
un «amant». Non, rétorque la défunte qui laisse entendre qu’elle a
dormi chez une parenté.




Elle se serait réfugiée chez cette
dernière pour avoir un peu de calme après l’altercation survenue en
journée avec son mari.
L’époux, qui ne l’entendra pas de cette
oreille, sort son arme et loge deux premières balles sur l’une des
jambes de sa dulcinée; avant de rentrer dans la chambre pour recharger
son arme. Le fils aîné, qui tente de le dissuader, est aussitôt refoulé
par ce dernier qui lui intime l’ordre de s’écarter de sa vue, au risque
de subir le même sort. Revenu quelques minutes au salon où la pauvre
femme se tord de douleur, le deuxième adjoint au commissaire de
sécurité publique de la ville de Bafia appuie sur la gâchette et
atteint à nouveau sa cible de plusieurs autres balles au niveau du cou
et de la taille.

Le voisinage est aussitôt alerté par le petit
garçon sorti malicieusement de la maison. Derrière lui, le meurtrier
prend la fuite en emportant son arme, celle de son épouse ainsi que le
téléphone portable de celle-ci, laissant ses propres téléphones posés
sur une armoire. Au sol, c’est un corps inerte qui gît dans une marre
de sang. De l’avis des autorités de la ville, le corps de la défunte a
été criblé de sept impacts de balles, dont une qui l’a perforée. Les
premières informations arrivent au compte-goutte sur les circonstances
de ce drame. Dans la ville, tout le monde se souvient des diverses
altercations entre ces époux et qui se sont le plus souvent achevées en
bagarres. Des témoignages concordants affirment qu’Olivier Ehongo
battait régulièrement sa femme sans s’embarrasser de scrupules, tant au
domicile conjugal que dans la rue. Toutefois, selon des sources
familiales, le drame se serait produit suite à une des multiples scènes
de ménage dont était devenu coutumier ce couple. Des sources
concordantes indiquent que tout serait parti d’une banale histoire de
matelas promis par l’officier de police à une de ses cousines, élève au
lycée de Bafia.

Olivier Ehongo, selon des sources familiales,
décide d’offrir un des matelas du domicile conjugal à sa cousine, en
laissant plutôt entendre à sa femme que ledit matelas devait aller au
village. Dans sa démarche, son épouse Francine lui oppose une fin de
non recevoir ferme. Malgré les vives protestations de cette dernière,
il prend néanmoins possession du matelas et en fait cadeau à sa
cousine. Un acte que ne digère pas la magistrate. Celle-ci décide donc
de dormir chez une parenté dans la nuit de samedi à dimanche. A son
retour, son mari qui l’attend de pied ferme, soupçonne une virée avec
un amant et lui crible le corps de balles. Au moment où nous mettions
sous presse, Olivier Ehongo était encore en cavale. Le corps de la
défunte, qui laisse deux orphelins, a été transporté à la morgue de
l’Hôpital général de Yaoundé. Le domicile conjugal, lieu du crime, a
aussitôt été scellé par les forces de l’ordre de la ville. Les enfants,
eux, ont été confiés à une famille proche du couple.

Sainclair Mezing et Pierre Célestin Atangana

 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s