On Life, love and Politics

"Random musings about Life, love and Politics. Just my open diary on the events going on in the world as I see it."

Assainissement : Comment le gouvernement a mis fin aux casses à Yaoundé November 16, 2009

Filed under: Society/Societe — kikenileda @ 12:51 PM

Le quotidien des commerçants et de certains
habitants de la capitale a été rythmé tout au long de l'année 2008 par
des casses à 'intensité variable. Ces démolitions menées par la
Communauté urbaine de Yaoundé (Cuy), ont alimenté la polémique dans les
médias et parmi les organisations de défense des droits de l'homme. Ce
d'autant plus que la communication autour des différentes opérations
étaient jugée inopérante, voire inexistante, et les sites de recasement
pas toujours identifiables.


La détresse des populations déguerpies du quartier Ntaba à Yaoundé, a
occasionné une chape d'émotion dans les esprits. Prises au piège des
engins de la communauté urbaine de Yaoundé, les populations des
quartiers ayant subi les assauts répétés des caterpillars de Tsimi
Evouna, ont été réduites à l'errance. Pleurs, cris et gémissements des
populations, ont fini par atteindre le cœur des organisations de
défense des droits de l'homme. Le collectif des anciens habitants de ce
quartier rasé décide même de faire un sit-in devant les services du
Premier ministre dans le but d'attirer l'attention de la communauté
nationale et internationale sur leurs conditions de vie. La
mobilisation, les premiers jours, est restée sans effet.
De
nombreux observateurs seront d'autant plus choqués que cette vague de
déguerpissements assortis de casses que celles-ci se sont déroulées
quelques jours avant l'arrivée du Pape Benoit XVI au Cameroun. Face aux
critiques et à la désolation des vendeurs à la sauvette, le délégué du
gouvernement trouvera pourtant des mots pour expliquer que ces
destructions massives n'ont rien à voir avec la visite du Souverain
pontifie à Yaoundé.



Nations unies
Cela, proclame
"homme sec", était inscrit bien avant dans le programme
d'assainissement de la cité capitale. Mais le feu de la polémique ne
s'éteindra point. Les journalistes des médias étrangers venus couvrir
la visite du Pape y trouveront du grain du moudre. Des reportages
mettant en évidence le désarroi des commerçants feront ainsi le tour du
monde. Ecornant bien évidemment l'image du Cameroun. Après le départ du
chef de l'Etat du Vatican, les victimes de casses ne lâcheront pas du
lest. D'aucuns vont ainsi engager des parties de cache-cache avec la
police municipale. A leurs risques et périls.
Les clameurs de
protestation iront jusqu'aux services du Premier ministre d'alors,
Ephraïm Inoni. Hilaire Kamga de l'Ong Ndh (Nouveaux droits de l'homme)
déclarait alors que, "ces casses ont déjà fait plusieurs victimes dont
plusieurs morts et environ 3 000 sinistrés. Des situations qui sont une
violation des droits de l'homme. D'autant plus que la majorité de ces
populations n'ont reçu aucune proposition de logement de la part des
casseurs ".

C'est ainsi que suite aux plaintes des victimes,
et aux nombreuses actions coup de poing démesurées, qui ont déstabilisé
des familles, et déconstruit des destins, la Commission des droits de
l'homme des nations unies, représentée par le Centre des nations unies
pour les droits de l'homme la démocratie en Afrique centrale (Cnudhd),
basé à Yaoundé, saisit le délégué du gouvernement au mois de juillet
2008.
Dans cette correspondance aux allures d'interrogatoire, le
Cnudhd veut s'enquérir des mesures mises en œuvre pour la préservation
des droits des déguerpis des quartiers de Yaoundé. Sept centres
d'intérêts constituent la trame des questions auxquelles le délégué du
gouvernement Gilbert Tsimi Evouna, doit apporter des réponses.
Celles-ci concernent les mesures préventives à la démolition, le
recasement des victimes des casses de Yaoundé, l'information des cibles
des déguerpissements par la communauté urbaine, les critères de
démolition et le repérage des sites à déguerpir, les efforts entrepris
pour le recasement des populations, et le destin réservé aux sites
déguerpis.

Instructions
Les réponses apportées par le
délégué du gouvernement n'ont pas semblé convaincre les responsables du
Cnudhd. La primature se saisit du dossier après que la présidence de la
République, a été interpellée au sujet de la situation des personnes
victimes des casses dans la ville. A l'issue d'un conseil de cabinet,
Ephraïm Inoni, Premier ministre d'alors, sur instruction du chef de
l'Etat, interdit formellement les casses dans la ville de Yaoundé, et
des mesures sont prises pour éviter à l'avenir des situations
d'inconfort aux populations. Inoni Ephraïm prescrira en tout cas la
pédale douce et surtout la concertation au délégué du gouvernement,
Gilbert Tsimi Evouna. Celui-ci devra désormais requérir la signature du
Pm avant d'entreprendre des opérations de démolitions dans la capitale.
D'aucuns y ont vu le début de la fin de "l'élan dévastateur" de la
Communauté urbaine. Désormais, avant toute opération de déguerpissement
des populations, la Communauté urbaine de Yaoundé devra au préalable
informer les populations longtemps avant, et préparer des sites de
recasement.

Rappelée à l'ordre, la Communauté urbaine a
entendu raison, et les populations sur qui des pressions et des menaces
de déguerpissement pesaient, ont retrouvé plus ou moins de sérénité. "
Au niveau de la route Etoa Meki, les populations de ce côté n'avaient
pas encore été notifiée de la démolition de leurs habitations, quand
l'engin est arrivé. Elles ont protesté, et la Communauté urbaine a
marqué leurs domiciles d'une croix, en indiquant qu'elles avaient trois
jours pour partir. Le lendemain, l'engin n'est plus revenu ", explique
un habitant de Ntaba. Certains ayant pris peur, n'ont pas attendu le
retour de l'engin pour déguerpir. D'autres continuent d'attendre le
passage de la " main de fer " pour s'en aller. Le temps d'un conclave à
la primature, les cibles ont changé. Le délégué a mis les gaz sur les
marchés où, la main de fer a engagé une nouvelle croisade contre
l'incivisme urbain. Avec un égal bonheur.

Pierre Célestin Atangana

Advertisements
 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s