On Life, love and Politics

"Random musings about Life, love and Politics. Just my open diary on the events going on in the world as I see it."

Réponse de Joe la conscience au président de la république suite à sa lettre au peuple Camerounais via les militants du RDPC November 13, 2009

Filed under: Opinion Corner/Votre opinion,Politics/Politique — kikenileda @ 11:07 AM

"…Monsieur le président, sachez que, le problème du Cameroun c’est
vous et tous ceux là qui comme vous après l’age de la retraite ne
veulent pas prendre leur retraite…"

"Joe La Conscience est un artiste chanteur qui a sorti un album
interdit au cameroun en 2008, intitulé "touche pas à ma constitution".
Il a entrepris une marche pour portester contre la modification de la
constitution en debut 2008, mais a été stoppé par les autorités. Son
fils Kameni Lionel est mort tué par balle pendant les emeutes de
Fevrier 2008. Et chaque fois, il ne manque pas de reagir face aux
grandes lignes de l'actualité du pays. Il soutient des prisonniers
comme Lapiro de Mbanga et paul Eric Kingué incarcérés depuis les
emeutes. Lui-même a été prisonnier a Kodengui pednant des semaines mais
a été relaché par la suite.

Monsieur le président de la République ,

grande a été la surprise des Camerounais qui au matin du 6 novembre
dernier, ont constaté en ouvrant leur journal, que leur président avait
enfin décidé de descendre de quelques millimètres de son piédestal
royal pour s’adresser à eux, tout en utilisant une méthode
communicationnelle généralement usitée par nombre de Camerounais qui
désirent s’adresser à lui, à savoir « les lettre ouvertes ».

A peine sortis de cette surprise, ces Camerounais qui pour certain
comme moi s’étaient amusés en allant vite en besogne pour apprécier
cette attitude nouvelle d’un chef d’état reconnu comme étant le plus
fermé d’Afrique, se verront rattrapés par la véritable nature de leur
président à savoir : Un homme fourbe et hypocrite, comme l’avait si
bien dit quelqu’un.

En effet, le Camerounais ordinaire, ne peut compromettre ni
admettre que le président de son pays, fût ce t’il président National
du parti Etat au pouvoir voulant s’adresser au peuple dont il dit être
le président à l’occasion du 27e anniversaire de son accession à la
magistrature suprême, choisisse d’entrée de jeu de montrer à ce peuple,
que son parti et ses militants passent avant le reste de citoyens
Camerounais tout entier, à en témoigner par le libellé de cette lettre,
je Cite : « lettre du président de la République Président National du
RDPC, aux militants du RDPC et à tous les Camerounais ».

– Pourquoi ce distinguo entre les citoyens Camerounais membres du RDPC et les autres ?

– Est-ce à dire que si votre lettre était intitulée comme suit : «
Lettre du président de la République , président National du RDPC aux
Camerounais »

Les militants du RDPC ne se seraient-ils pas sentis concernés ?

La réponse à cette question est bel et bien l’affirmative puisque
ce n’est un secret pour personne au Cameroun aujourd’hui que le
militant du RDPC est un citoyen avec « C » majuscule au détriment du
Camerounais membre d’un parti d’opposition qui lui est un citoyen avec
« c » minuscule. Ceci est d’autant plus vrai, que votre attitude, pour
un président de la République qui est supposé disposer des meilleurs
conseillers en matière de communication ne laisse aucun doute et cela
démontre à suffisance qu’à la place de conseillers vous avez de
véritables conseillers toxiques. Comment peut-on comprendre que ces
derniers qui touchent pourtant des salaires faramineux, n’aient pas eu
la présence d’idée de vous aider en une telle occasion exceptionnelle
parce que rarissime, et même unique en son genre de mémoire de
Camerounais, pour masquer les apparences, à savoir donner le mirage
comme vous l’avez pourtant si bien fait en d’autres occasions, qu’en 27
ans de pouvoir absolu, vous étiez parvenu à vous hissser au dessus de
la mêlée ce qui est bien évidemment faux : puisque jusqu’à l’instant où
je vous écris cette lettre, vous et moi savons bien que vous n’avez
jamais réussi à vous départir de vos habits de RDPCISTE tout comme vos
amis de ELECAM, pour devenir un véritable président de la République
pour tous les Camerounais, et votre gestion de notre économie le prouve
à suffisance , dans la mesure où vous n’êtes jamais arrivé à faire la
différence entre les caisses de l’Etat, celle du RDPC et les vôtres. A
titre d’exemple, les Camerounais se rappellent encore de cette phrase
du maire de la Baule disant de vous et je cite : « C’est un bon client
» consécutivement aux dépenses faramineuses que vous faites
quotidiennement dans les établissements hôteliers de sa commune (27
millions de francs CFA/jours) à l’occasion de vos séjours privés devenu
permanents dans l’Exagone. Sur un tout autre plan maintenant, Monsieur
le président je voudrais bien comprendre de quoi vous parlez lorsque
vous dite que vous ne faillirez point ainsi que vous en aviez pris
l’engagement des votre entrée en fonction comme président, ou encore,
que « l’avenir du Cameroun est de notre responsabilité individuelle et
collective ? » puisqu’en vérité vous avez failli depuis très longtemps
en choisissant de marginaliser le plus grand nombre de Camerounais de
la gestion des affaires du pays. Les Camerounais de la diaspora ou
encore ceux de la société civile vivant sur le triangle national, ou
même les originaires de certaine régions et partis politiques de notre
pays ne me démentiraient pas puisqu’ils sont les victimes d’un certain
« code Biya » qui leur interdit soit le droit de vote pour certains, et
pour d’autres l’accès à certaines responsabilités ou écoles de notre
pays.

La promesse que vous faite d’aller jusqu’au bout dans votre
recherche de solutions pour le douloureux problème du chômage, n’est
rien d’autre qu’un leurre dans la mesure où durant vos 27 années de
pouvoir sans partage le Cameroun est devenu l’un des pays au taux de
chômage le plus élevé de la planète et lancer des recrutements massifs
dans l’armée tel que vous le faites et avez l’intensions de continuer à
le faire pendant longtemps encore n’est pas une solution au problème du
chômage dans notre pays. Voyez vous monsieur le président même le plus
idiot des Camerounais sait très bien que la raison que vous ne cessez
de brandir pour justifier ces recrutement massifs dans les corps
d’armées, c’est l’insécurité, mais en vérité il sait aussi bien que
votre objectif majeur c’est la constitution d’une armée prétorienne
propre à vous qui vous obéirait au bec et à l’ongle : Le BIR (ces gens
qui ont ouvert le feu sur les camerounais en fevrier 2008) parce que
vous ne faites plus vraiment confiance à vos généraux ni à leurs hommes
dans la conquête de votre prochain septennat prévu en 2011. S’agissant
de la moralisation des comportements, les Camerounais, et vous-même
avec, sauf mauvaise foi manifeste se souviennent aujourd’hui de votre
slogan « rigueur et moralisation », comme étant l’une des plus belle
supercheries de votre présidence à vie : il n’y a qu’à voir comment le
gangstérisme d’Etat et la corruption ont fait leur lit dans notre pays,
ce qui nous a permis d’être 3 fois vainqueur de la coupe du monde de la
corruption. Où étiez vous pendant tout ce temps, sinon à nous demander
de vous apporter des preuves qui tapaient à l’œil même des aveugles, ce
qui fait de vous un complice en puissance de ces gens que vous arrêtez
aujourd’hui sous le couvert de l’opération épervier à tête chercheuse
dont vous vous servez en vérité pour déstabiliser tout ceux là qui même
faisant partie de votre propre camps, se permettent de lorgner d’un peu
trop près de votre pouvoir bien aimé.

Monsieur le président, prenez vous les Camerounais pour des dupes ?
Sinon je voudrais comprendre votre tendance à toujours vouloir
instrumentaliser les lions indomptable : ces vaillant camerounais qui
ont toujours donné le meilleur d’eux même pour rechausser l’image de
notre pays sur le monde entier, laurier que vous avez toujours
récupérer à des fins politiciens égoïstes comme ce fut le cas en 1990.
Une fois de plus vous avez besoin de ces lions indomptable pour vous
sortir de l’équation de la conquête de votre nouveau septennat
initialement prévue en 2011 et que nous savons bien que vous vous allez
anticipé à la faveur de la coupe du monde 2010 en Afrique du sud. Ce
que vous ignorez monsieur, c’est que vos calculs obscurs ont fini par
créer autour de cette équipe de foot, un élan d’antipathie de la part
des Camerounais qui par amour pour leur pays, prient de toutes leurs
forces le bon Dieu afin qu’il empêche la qualification de cette équipe
pour l’Afrique du Sud.

A la fin je voudrais vous dire monsieur le président que cette
lettre que vous avez soit disant adressé aux Camerounais via les
militants du RDPC c’est la réaffirmation de votre détermination à
mourir au pouvoir comme vous le dite si bien et je cite : « J’entends
les appels et les motions de soutien que vous ne cessez de m’adresser »
pour faire quoi ??? Pour non seulement comme le claironnent vos sbires
et griots dans les différentes manifestations gastronomiques qu’ils
organisent déjà à travers le pays avec notre argent, d’anticiper les
présidentielles et surtout de vous porter candidat, ce qui est encore
la preuve que vous dirigez le Cameroun avec les méthodes rétrogrades
d’un autarcique qui n’a rien à foutre du monde qui l’entoure
contrairement à ce que vous affirmez dans votre lettre.

Monsieur le président, sachez que, le problème du Cameroun c’est
vous et tous ceux là qui comme vous après l’age de la retraite ne
veulent pas prendre leur retraite. Si vous voulez rendre service à ce
pays que vous dites tant aimer : Démissionnez !!! Le Cameroun n’est pas
en guerre pour avoir besoin de tant de militaires : La crise de Bakassi
fait partie du passé. On ne peut pas dire d’un côté vouloir renforcer
la paix, raffermir la démocratie et consolider l’unité et de l’autre
préparer la guerre comme vous le faite avec le BIR.

De grâce monsieur le président, Nous autres qui avons le troisième
œil, seront toujours là pour vous dire qu’il faut savoir quitter le
public avant que le public ne vous quitte, vous pourriez toujours en
faire à votre tête comme en Février 2008, mais une chose est certaine,
le peuple est le seul détenteur du pouvoir, et quelque soit la
perfection du mensonge nul ne peut tromper tout le peuple tout le
temps, même si une infirme partie de ce peuple (RDPC) peut se laisser
embobiner des années durant comme l’avait si bien dit ABRAHAM LINCOLN,
a bon entendeur salut.

Advertisements
 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s