On Life, love and Politics

"Random musings about Life, love and Politics. Just my open diary on the events going on in the world as I see it."

La police saute sur «L’Antécode Biya» November 12, 2009

Filed under: Politics/Politique,Society/Societe — kikenileda @ 11:22 AM

Prévue hier à Douala, la dédicace du livre de Bertrand Teyou n’a pas eu lieu.

Le
dispositif de sécurité n’est pas passé inaperçu. Sur la plupart des
carrefours d’Akwa, des véhicules de police se sont garés quelques
instants avant. Toutes les conditions étaient manifestement réunies
pour que rien ne puisse se passer comme le prévoyaient les
organisateurs de la cérémonie de dédicace de «L’Antécode Biya», le
livre qui semble le plus faire parler de lui en ce moment.
Régulièrement réservée et payée le 9 octobre, puis confirmée le 30
octobre dernier, la salle de conférence de l’hôtel Akwa palace, n’a pas
été rendue disponible. Le 6 novembre 2009, les responsables de l’hôtel
ont subitement changé d’avis. A l’hôtel, on évoque «une erreur de
réservation», telle que précisé dans un communiqué signé le 10 novembre
dernier. En réponse, Bertrand Teyou, l’auteur, précisera que «s’il
s’agit d’un harcèlement. Les auteurs devront en porter la
responsabilité s’ils n’excipent pas d’arguments de droits probants
autres que le prétexte fallacieux d’une erreur de réservation».




Fort
de cette ambiance de tension, l’auteur de «L’Antécode Biya» se trouve
dans l’obligation de louer une autre salle, toujours dans l’immeuble
abritant l’hôtel Akwa Palace. Seulement, quelques minutes avant le
lancement de la cérémonie de dédicace, le responsable de l’espace prie
Bertrand Teyou et les journalistes présents de libérer son commerce.
Pris de panique, ce dernier va jusqu'à dire «qu’il m’a été demandé de
ne pas accepter qu’il soit tenu de cérémonie dans mon établissement.
Ceci à l’intérieur comme à l’extérieur», avant de se mettre à ranger
les sièges. Entre-temps, la présence des caméras et des journalistes
attire des véhicules du Groupement mobile d’interventions (Gmi), des
Equipes spéciales d’intervention rapide (Esir) et de certains
commissaires de la ville, qui s’arrêtent, vérifient et repartent. Comme
s’il s’y passait quelque chose d'anormal. «Il y a même quoi ici?»,
s’interroge un conducteur de moto en quête d’informations.

Dans
la foulée le public invité à la cérémonie de dédicace de «L’Antécode
Biya» continue d’arriver. Et Bertrand Teyou qui vient de se rendre
compte qu’il ne peut tenir sa cérémonie, sort les différentes
autorisations à lui délivrées pour justifier qu’il s’est conformé à la
règlementation. Venu assister à une dédicace du livre, l’on a donc eu
droit à un point de presse sur la véranda du restaurant qui venait de
lui être «refusé» par le propriétaire.
«Je tiens à préciser que je
n’ai rien contre le président de la République, mais contre un système.
Dans mon livre je présente des idées que j’estime devoir partager avec
les Camerounais. Mais je constate que mon livre n’est pas apprécié par
certains. J’apprends d’ailleurs que le coup de fil d’interdiction de la
cérémonie est parti de Yaoundé», martèle Bertrand Teyou. En quittant
les lieux, les forces de maintien de l’ordre avaient envahi la zone, et
l’auteur a annoncé la tenue prochaine de la cérémonie de dédicace au
siège du Manidem de Anicet Ekane, au carrefour Tif à Akwa. Bien
qu’aucune date n’est été révélée.

Aristide Ekambi (Stagiaire)

Advertisements
 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s