On Life, love and Politics

"Random musings about Life, love and Politics. Just my open diary on the events going on in the world as I see it."

“Biens mal acquis”: Paul Biya visé par le nouveau rapport du Ccfd November 9, 2009

Filed under: French Articles/les Articles en Francaise,Politics/Politique — kikenileda @ 7:47 PM

L'information est relayée depuis hier par nos confrères français du
Nouvel Observateur, La Croix, Le Figaro. Dans son nouveau rapport
intitulé " Bien mal acquis, à qui profite le crime ? ", le Ccfd-Terre
solidaire s'intéresse entre autres, au patrimoine et à l'enrichissement
du président camerounais Paul Biya. On peut ensuite y lire que " le
Comité s'interroge notamment sur les nombreuses acquisitions du
président, notamment celle de la " Villa Isis " sur la Côte d'Azur, qui
appartiendrait à son fils, Franck Biya ". Dans la suite des
informations diffusées à cette occasion, le Ccfd rappelle qu' " en mai
1997, l'Evénement du jeudi (estimait que) la fortune du président
camerounais et de sa famille approche les 70 millions d'euros (soit
environ 46 milliards de francs Cfa) ".

Le Comité catholique contre la faim et pour le développement
rapporte également que " le Cameroun a aidé financièrement l'Osti
(Ordre souverain du temple initiatique), une organisation ésotérique
qui serait liée à la secte qui serait liée à la secte de l'Ordre du
temple solaire ".

Le Ccfd rappelle, toujours en rapport avec le Cameroun, que " le
fondateur de l'Osti, Raymond Bernard, décédé en 2006, avait affirmé en
1998 que Paul Biya était président d'honneur du Circes (qui appartient
à l'Osti) ". L'organisation catholique rappelle à cet effet que " le
président camerounais se serait montré généreux, offrant 5,6 millions
de ff (soit 560 millions de Fcfa) le 2 mars 1990, puis 11,2 millions de
ff (plus d'un milliard de francs Cfa) de 1992 à 1998 ", des fonds
envoyé " via la Société nationale des hydrocarbures (Snh) du Cameroun
". Outre ce qu'ils appellent " ces cadeaux ", le Ccfd indique que le
président Paul Biya a accordé à Raymond Bernard " un prêt sans intérêt
d'un montant de 40 millions de ff (soit 4 milliards de francs Cfa) pour
l'achat d'un appartement dans le XVIème arrondissement ".

Pour expliquer la provenance de la plupart des ressources
utilisées, le Ccfd estime que les sources "d'enrichissement familial
sont multiples", surtout au niveau de l'Etat, non sans relever que "
selon un arrangement extrêmement commode, la loi de finances autorisait
le président jusqu'en 1994, en cas de besoin, à prélever et à affecter
par décret à un compte spécial hors budget tout ou partie des résultats
bénéficiaires des entreprises d'État ".

Le Comité catholique contre la faim et pour le développement est
une association de droit français créée en 1961. Elle a reçu mandat de
la Conférence des évêques de France afin de mobiliser la solidarité des
chrétiens, au profit de l'accomplissement de deux missions à savoir en
France, sensibiliser l'opinion publique à la situation des pays
pauvres, et soutenir des projets de développement humain dans les pays
en développement du Sud et de l'Est. Elle s'est illustrée en 2007 par
un rapport sur l'enrichissement illicite de cinq chefs d'Etats du
continent. Rapport ayant abouti à l'ouverture à Paris en France de
procédures judiciaires contre le défunt président gabonais Omar bongo
Ondimba, ses homologues congolais Denis Sassou Nguesso et Théodoro
Obiang Nguema Mbasogo de Guinée Equatoriale.

 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s