On Life, love and Politics

"Random musings about Life, love and Politics. Just my open diary on the events going on in the world as I see it."

Vacances : Quand les ministres font un « break » August 24, 2009

Filed under: Uncategorized — kikenileda @ 10:29 PM

Josiane R. MATIA

Par vagues successives, les membres du gouvernement disposent de trois semaines de repos entre début août et la mi-septembre.

Jeudi prochain, le traditionnel conseil de cabinet mensuel dans les
services du Premier ministre devrait se dérouler en l’absence de
certains membres du gouvernement. Et pour cause, ils sont en vacances
depuis le début du mois d’août. Une pause de 21 jours pour recharger
les batteries et préparer la rentrée. Conformément à un décret
présidentiel qui fixe le régime des congés des membres du gouvernement
et assimilés. Le texte prévoit en effet qu’après un an de service
effectif, les ministres ont droit à trois semaines consécutives de
vacances non cumulables. Toutefois, ce congé, dont le calendrier est
établi par le Premier ministre et approuvé par le président de la
République, ne peut être octroyé que pendant la période allant du 1er
aout au 15 septembre.

Si peu d’informations circulent sur les destinations des uns
et des autres, il apparaît toutefois que la plupart des ministres ont
décidé de se rester au Cameroun et de profiter de l’air de la campagne.
Avant peut-être d’envisager, pour certains, un tour à l’étranger. « Nos
ministres sont avant tout des Camerounais et ils sont fiers de leur
pays. Il ne faut pas toujours penser que leur premier réflexe est
d’aller à l’étranger. Beaucoup en profitent pour rendre visite aux
parents au village ou tout simplement pour s’adonner aux travaux
champêtres », explique-t-on à la Primature, où sont gérées les vacances
des membres du gouvernement. C’est notamment le cas de Robert Nkili,
ministre du Travail et de la Sécurité sociale, qui dit avoir passé une
partie de ses vacances à travailler dans les champs.

Les textes prévoient que deux ans après l’entrée d’un ministre
dans l’équipe gouvernementale, il peut jouir d’un congé de trois
semaines à l’étranger, aux frais de l’Etat. Par la suite, il ne peut se
rendre hors du pays qu’un an sur deux. Il a ainsi droit, avec son
épouse, au transport gratuit aller et retour jusqu’au pays de son
choix. L’intéressé bénéficie pour cela d’un ordre de mission et de
frais de mission selon les taux en vigueur. Toutefois, le décret
précise que le pays choisi ne doit pas se trouver au-delà d’un rayon de
6 000 km à partir de Douala. Au-delà, les frais supplémentaires sont
supportés par le ministre. Ceux des membres du gouvernement qui
n’affichent qu’un an de service doivent passer leurs vacances au
Cameroun. Ils ont ainsi droit au transport gratuit aller-retour pour
eux, leur épouse et enfants mineurs à charge de Yaoundé au lieu de
congés.

Et pour assurer la continuité du travail gouvernemental durant
cette période, les ministres vont en vacances par trois vagues
successives. De plus, des intérims sont assurés par les collègues à la
tête des départements ministériels ne disposant pas de ministres
délégués ou de secrétaires d’Etat. Si ceux-ci disposent d’une certaine
liberté dans la gestion du quotidien, ils se contentent en général de
gérer les affaires courantes. De toute façon, même en congés, les
ministres doivent être joignables et pouvoir rapidement revenir en cas
de besoin. Le Premier ministre, Philemon Yang, veille au grain pour les
dossiers urgents parce que pour lui, vacances et repos sont loin d’être
au menu. Du moins jusqu’à l’année prochaine.

 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s