On Life, love and Politics

"Random musings about Life, love and Politics. Just my open diary on the events going on in the world as I see it."

Cameroun : Où en est-on avec la modernisation des aéroports? August 16, 2009

Filed under: Uncategorized — kikenileda @ 9:26 AM

Les retards dans le déblocage du don de 8 milliards de Fcfa accordé à cet effet par la Banque mondiale freinent les travaux.

Le
2 juin 2006, un accord de don destiné au financement du Projet régional
de renforcement de la sûreté et la sécurité aériennes en Afrique de
l'Ouest et du Centre (Prssac) est signé entre la Banque mondiale et le
gouvernement camerounais. Ce don d'une valeur de près de 8 milliards de
Fcfa pour la composante Cameroun, a été rétrocédé par l'Etat à la
Cameroon Civil Aviation Authority (Caa), désignée comme entité
d'exécution de ce projet. Depuis lors, très peu d'actions à
entreprendre dans le cadre de ce vaste chantier sont visibles sur le
terrain. A cause de ce retard, certaines sources bien informées
évoquent même une tentative de détournements de ces fonds qui ont été
mis à la disposition du Cameroun par le gouvernement américain.
L'objectif premier, au terme des travaux, était l'établissement d'une
liaison aérienne directe entre le Cameroun et les Etats-Unis, mais
aussi de remplir les conditions recommandées par l'Organisation de
l'aviation civile internationale (Oaci) en matière de sûreté dans les
aéroports.

Pour les vols directs entre les Etats-Unis et le
Cameroun, par exemple, un minimum de conditions de sûreté doit au
préalable être rempli. "Les conditions de sûreté étant différentes de
celles exigées pour la sécurité", explique-t-on à la Caa. "En matière
de sûreté, il s'agit des mesures qui touchent à tout ce qui se passe
dans l'aérogare avant la montée dans l'avion, c'est-à-dire les fouilles
des voyageurs ou encore le passage des bagages aux rayons x, alors que
l'on parle de sécurité lorsque ça touche à l'état technique de
l'avion", confie notre source à la Caa.
Au terme du Prssac, les deux
principaux aéroports internationaux du Cameroun devraient bénéficier
des initiatives suivantes : la construction des clôtures de sûreté, la
construction des routes d'enceintes, l'acquisition du matériel de
communication, la mise en œuvre du plan de formation pour le personnel
de sécurité aérienne et de sûreté aéroportuaire, l'acquisition et
l'installation de nouveaux équipements de sûreté, l'aménagement des
postes de contrôle et d'un système de télésurveillance, la réalisation
des études de réhabilitation de l'aérogare passagers et des chaussées
aéronautiques à l'aéroport international de Douala et la construction
des Centres directeurs des opérations d'urgence (Cdou).

Procédures
Trois
ans après la signature de cet accord de don, la situation dans ces deux
aéroports internationaux n'a pas enregistré les aménagements envisagés.
"En ce qui concerne la construction des clôtures, il fallait au
préalable des études d'impact environnemental. Ce qui a déjà été fait.
Un appel d'offres a aussi déjà été lancé pour la réalisation de ces
clôtures. Les centres d'opérations d'urgence qui doivent se faire en
collaboration avec les Aéroports du Cameroun (Adc) sont aussi avancés.
Le matériel pour le filtrage a déjà été acheté, mais n'a pas encore été
livré aux bénéficiaires. Les véhicules de patrouille, deux Vx Prado et
deux Toyota Hilux, ont déjà été achetés et attendent d'être livrés à la
gendarmerie", énumère notre source à la Caa. "Comme vous pouvez le
constater, les choses sont en cours, même s'il faut reconnaître que la
Banque mondiale a ses procédures", poursuit notre source. Ces travaux
qui devaient en principe être livrés à la fin de cette année ne seront
finalement achevés qu'en 2010, avec l'accord, soutient-on, de
l'institution bancaire internationale.


Mais pendant que le
reste de l’argent attend d'être débloqué et dort dans les caisses de la
Banque mondiale, des travaux importants viennent d'être réalisés au
niveau de l'aéroport international de Yaoundé-Nismalen par l'Agence
pour la sécurité et la navigation aériennes (Asecna). D'une valeur
estimée à près de 2 milliards de francs Cfa, ces travaux concernent la
construction d'une station météorologique qui devrait être réceptionnée
au cours de ce mois d'août. Celle qui existait auparavant avait été
détruite suite à un "incident" survenu lors d'un voyage du chef de
l'Etat. La position de cette station, juste en face du pavillon
présidentiel, n'avait pas du tout été du goût du président de la
République qui avait, au retour d'un voyage, été surpris par la
présence des manœuvres lui faisant des gestes de bienvenue.

Lazare Kolyang

 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s