On Life, love and Politics

"Random musings about Life, love and Politics. Just my open diary on the events going on in the world as I see it."

Criminalité : De présumés trafiquants d’organes arrêtés July 20, 2009

Filed under: Crime — kikenileda @ 12:31 AM

Interpellés après un assassinat des suspects ont été écroués à la prison de Maroua.


C'est
le regard hagard, la mine patibulaire et l'air quelque peu hébété que
Abdoulaye alias Moussa Siddi s'est engouffré dans le car de la division
régionale de la police judiciaire de l'Extrême Nord. Des locaux qu'il
quitte après près de dix jours d'auditions musclées, de scénarii
multiples, mais aussi de convocations extraordinaires dans le cadre
d'une affaire qui a semé l'émoi au sein de la population de la ville de
Maroua. Laquelle s'est mobilisée la semaine dernière, au point de faire
écran à la reconstitution des faits de l'assassinat crapuleux qui a
conduit à la mort dans le lit du mayo de Dazna et de son petit enfant
Moussa, à peine âgé de deux ans.


Abdoulaye alias Moussa Siddi,
principal mis en cause dans cette affaire avait été interpellé nous le
relevions dans nos précédentes éditions dans l'arrondissement de
Moutourwa, située à une quarantaine de kilomètres de la ville de
Maroua. Son interpellation avait ainsi permis de mettre la main sur
d'importants effets vestimentaires qu'il avait pris le soin d'emporter
de la résidence de la défunte. Cette dernière, il le confiera aux
enquêteurs est "la sœur de ma petite amie. Je l'ai suivi ce jour là et
je l'ai tuée."
Un aveu qui n'avait pas permis de mettre un terme aux
spéculations sur la destination des organes emportés sur le corps du
petit Moussa dont le corps a été éventré. Après des investigations
musclées, Abdoulaye alias Moussa Siddi a indiqué quelques personnalités
de la ville de Maroua. Lesquels étaient selon lui les commanditaires de
cette opération. Lui pour sa part n'ayant reçu que quelques liasses de
Cfa pour effectuer la sale besogne. Cette piste a induit la convocation
de quelques opérateurs économiques de la ville de Maroua dont Ngeh
Foncha, Ahad et Djamila Waziri.

Au terme de l'exploitation de
ces derniers, les enquêteurs n'ont pu établir de lien entre ces
personnalités et le mis en cause. Puisque nous ont indiqué nos sources,
Abdoulaye a multiplié les contradictions dans ses propos. Toujours
est-il qu'au final, son doigt accusateur a été porté sur Gassissou,
coiffeur à la légion de gendarmerie de l'Extrême Nord. Ce dernier avait
en effet participé à l'opération qui a conduit à l'interpellation de
Abdoulaye. Il a lui aussi été conduit devant le procureur de la
république près le Tribunal de Grand instance de Maroua en compagnie de
Moussa Ibrahim, accusé pour sa part de recel du tapis volé par
Abdoulaye alias Moussa Siddi. Les trois infortunés qui ont été
présentés hier matin au procureur, ont finalement été mis sous mandat
de dépôt à la prison centrale de Maroua.

Dieudonné Gaïbaï

 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s