On Life, love and Politics

"Random musings about Life, love and Politics. Just my open diary on the events going on in the world as I see it."

Bonnes feuilles : Confessions intimes June 1, 2009

Filed under: French Articles/les Articles en Francaise,Society/Societe — kikenileda @ 11:13 PM

– Mes demoiselles, a crié le professeur d'histoire, pouvez-vous parler
à haute voix afin de nous faire profiter de vos connaissances ?

Il n'ya pas de scoop, a rétorqué Karsfeld d'un ton las. Tout le monde sait que Pauline est d'une famille à problème.

-Etre
issu d'une famille totalement barge est une chance, dit Lou. Les
enfants déglingués ont une sensibilité à fleur de peau. Ils trinquent
tant que leurs nerfs sont plus fragiles que ceux des autres. Pauline
pourrait devenir actrice ou écrivain, peintre ou chanteuse d'opéra qui
sait. Ma Mère est issue d'une famille d'ouvriers qui considèrent le
travail comme une qualité, mais ce qui est étonnant c'est qu'elle ne
fait presque jamais le ménage. Notre appartement est un cataclysme. Les
objets restent la ou les lois de la physique les projettent. Les
assiettes s'empilent dans l'évier et quand il n'y en a plus de propres,
elle en rachète en carton. (…)
Lou, devient quelqu'un de bien.
Quand à l'amour oublie. Il ne mène nulle part. Il suffit de nous
regarder. Tu es une fille intelligente et tu as l'art de le faire
savoir. Tu pourras un jour comme Sarkozy influencer les foules entières
en leur racontant des bobards. Continue de travailler, d'affûter ton
savoir et comme une flèche de les décocher aux conards. Je te prédis un
grand avenir si tu contrôles tes pulsions (…)

Il s'est mis à me
caresser le dos de ses mains chaudes tels des beignets, des mains
sereines et résolues à me mettre à l'abri, à me sécuriser. Je n'ai plus
qu'à m'abandonner à cet homme avec son nom ridicule, cet homme avec à
l'extérieur de la chair et à l'intérieur des sentiments que j'ignore.
Il m'entraîne dans sa chambre en m'étreignant le ventre. Nous tombons
entre les draps qui puent le moisi. Le plafond reflète nos corps
entrelacés. Je me laisse faire comme un café dans sa tasse, il devient
le maitre du temps, de cette obscurité, de cette moiteur que son fanal
perfore. Et mes hum…encore…oui…décuplent son désir de possession.

C'est pour toi, souffle t-il. J'ai rien d'autre à te donner. Ni bijoux,
ni argent, ni château, ni maison à la campagne. Mais mon sexe, tu l'as
à vie, c'est pour toi (…). La porte s'est ouverte sur Nicolas. Ses yeux
son en pagaille. Les veines de son cou enflent tant qu'on croirait
qu'elles vont exploser. Il serre les poins, se mord les lèvres et j'ai
l'impression de ne pas être un être humain mais un tas
d'indescriptibles pulsions.
– C'est quoi cette merde ! hurle t-il.
– Calme toi dit Pégasse. Je t'expliquerai tout.
– Mon propre père baise ma copine. Non mais, tu veux m'expliquer quoi ? Que t'a une plus belle queue que moi ? (…)

C'est
maintenant à moi de répondre, Nicolas. Va chier. Je n'ai pas envie
d'être l'héroïne d'un documentaire sur les femmes des prisonniers. J'ai
pas envie de fréquenter les parloirs et de me faire sauter dans un coin
parce que mon type est enfermé pour vol à main armée. L'autre jour, je
vous ai vus à la banque. J'aurai une maladie incurable et tu serais le
seul médicament capable de me guérir que je n'en voudrais pas. Mais
peut-être qu'il plairait à Adélaïde d'occuper le poste que tu proposes.
Des regards scandalisés se sont braqués sur moi. On dirait des
pistolets et je sens les brûlures des balles sur ma peau. Ça fait
tâche, révolution, qu'une fille parle ainsi au futur caïd de la drogue,
au prochain roi de la prostitution.
Mon frère se lève, me bouscule.
Tu
perds la tête ou quoi Pauline ? Depuis quand t'as plus de respect pour
un mec dis ? C'est cette foutue professeur qui t'a mis ces choses dans
la tête hein ?

Bonnes feuilles pages,
125, 155, 195,197

 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s