On Life, love and Politics

"Random musings about Life, love and Politics. Just my open diary on the events going on in the world as I see it."

Insécurité: 8 personnes kidnappées dans le Grand Nord May 27, 2009

Filed under: Crime,French Articles/les Articles en Francaise — kikenileda @ 9:08 AM

Jacques KALDAOUSSA

Les ravisseurs exigent 18 millions Fcfa pour leur libération.
 

Les preneurs d’otages sont repassés au front à Bourha, un arrondissement du Mayo-Tsanaga situé à 83 kilomètres de Mokolo. Selon les témoignages recueillis auprès des populations, le 16 mai 2009 aux environs de 3 heures du matin, une dizaine d’individus fait irruption dans le domicile d’un éleveur au quartier Douva, dans le village Mbabi, situé à 20 kilomètres du centre de Bourha. Là, ils enlèvent cinq individus dont un homme de 60 ans et exigent une rançon de 11 500 000 Fcfa.



Laquelle rançon devrait être versée dans l’après-midi du jeudi 21 mai 2009 à un endroit bien connu de la famille des otages. Cet endroit se situerait dans une grotte à la frontière avec le département du Mayo-Louti. Les malheureux habitants sevrés de leurs proches informent aussitôt le commandant de brigade de Bourha, qui informe aussitôt son chef hiérarchique. Le commandant de compagnie de Mokolo, le capitaine Baba Moïse va à son tour alerter le commandant de légion. Un renfort composé des éléments du bataillon d’intervention rapide (Bir) est envoyé à Mokolo pour mener les opérations de ratissage de la zone indiquée. "
Quand nous avons reçu le renfort des éléments du Bir, nous nous sommes immédiatement rendus à 16 heures ce 16 mai sur les lieux. Mais, les recherches se sont avérées infructueuses. Ils ont indiqué une grotte située dans les chaînes montagneuses du Mayo-Oulo, département du Mayo- Louti dans la région du Nord", indique le capitaine Baba Moïse qui coordonnait les opérations de ratissage. Plusieurs autres probables cachettes de malfrats ont été passées au peigne fin jusque tard dans la nuit du 16 mai 2009, sans succès.

Pendant que les forces de l’ordre effectuaient les recherches dans les environs, les malfrats opéraient en toute quiétude dans le village Djeki, toujours dans l’arrondissement de Bourha. Ils y ont pris en otage 3 personnes dont un vieillard de 70 ans, un autre de 60 ans et un adolescent de 14 ans. Ils ont cette fois exigé une rançon de 7 millions de francs Cfa.

Crainte de représailles

Après une petite trêve imposée par la fête nationale, les forces de l’ordre ont donc foncé dans l’après-midi du 20 mai 2009 pour une ultime opération de libération des otages et d’arrestation des malfrats. Mis au parfum de ce que les forces de l’ordre sont à leurs trousses, les malfrats n’ont pas montré leur nez au lieu du rendez-vous qu’ils ont eux-mêmes fixé. Les forces de l’ordre et les populations craignent des représailles des malfrats. "Nous sommes vraiment inquiets. Quand les preneurs d’otages savent qu’ils sont recherchés, ils choisissent inévitablement de se débarrasser de leurs otages en les égorgeant comme c’était le cas l’an dernier à Mbrodong. Dans de rares cas, ils se déplacent avec les otages et attendent l’accalmie pour revenir terroriser le village et éventuellement renchérir la rançon", tente d’analyser un gendarme, spécialiste de ratissage des zones de preneurs d’otages. En fin juin 2009, des kidnappeurs avaient aussi enlevé 22 personnes à Mbé dans l’Adamaoua. Plusieurs d’entre elles futent exécutées Les populations vivent à présent la peur dans le ventre.

 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s