On Life, love and Politics

"Random musings about Life, love and Politics. Just my open diary on the events going on in the world as I see it."

Eto’o : ” je respire et je ne vis que par le but “ May 26, 2009

Filed under: French Articles/les Articles en Francaise,Sports — kikenileda @ 11:02 AM

On vous présente, et vos performances l’attestent, comme le torero par excellence…Barcelone vient de glisser dans la nuit quand apparaît Samuel Eto’o en chemise blanche et pantalon bleu nuit, dimanche soir. Soit trois jours avant la grande finale. Souriant, l’international camerounais du Barça me dit qu’il est prêt à répondre à toutes mes questions. Cela tombe bien, j’en ai des tonnes. D’où vient la sérénité qu’il affiche ? « De la confiance qu’on a en soi et de celle que donnent les supporters et le staff. » Les Barcelonais sont en effet confiants. Même avant un tel événement ? « Notre philosophie du jeu est claire et nette, assure Eto’o.

Le Barça l’enseigne très tôt à ses jeunes pensionnaires. Nous devons nous faire plaisir sur le terrain et en donner aux spectateurs. » Etrange profession de foi dans un monde qui prône des valeurs excessivement calculatrices. « La tactique, poursuit-il, est plus soucieuse de détruire le jeu adverse qu’elle ne vise à alimenter en ballons exploitables les faiseurs de joie, c’est-à-dire les artistes. » Mais le Barça a toujours juré que la meilleure défense, c’est l’attaque !

Tout au long de l’entretien, des messages tombent sur son téléphone portable. Mais le Lion indomptable ne cherche pas à esquiver les questions. Un coup d’œil discret à sa montre indique qu’il faut se lancer. Manchester ? A ce mot, le Lion veut bondir, se ravise et sourit.

Que vous inspire Manchester United ?

Je respecte les formidables compétiteurs que nous allons affronter et qui sont dirigés par un géant. Mais Pep Guardiola (ndlr : l’entraîneur de Barcelone), tout le monde au Barça et nos fans sont comme nous, les yeux rivés sur le trophée.

Que ressent-on quand on gagne une coupe ?

C’est indescriptible. Mais même quand on a vécu ça, on ne peut être blasé.

A qui penserez-vous en soulevant la Coupe de la Ligue des champions ?

Il ne faut jamais vendre la peau de l’ours… Manchester est une équipe à respecter. Ceux à qui je pense le savent. Le meilleur gagnera.

Et ce sera forcément Barcelone, fort de sa culture tauromachique : confrontation, feinte, estocade ?

C’est flatteur. Mais davantage que cela, ce qui nous caractérise au Barça, c’est vraiment la demande de travailler avec enthousiasme. J’en ai personnellement tiré la conclusion que rien n’est ni difficile ni insurmontable quand on veut éprouver du bonheur et surtout quand on veut le répandre autour de soi.

On vous présente, et vos performances l’attestent, comme le torero par excellence…

Non, je n’évolue pas dans une arène et ne joue pas ma vie à chaque match. Et puis, sans mes coéquipiers, je ne serais rien. J’ai aussi eu la chance de jouer dans trois grands clubs : Majorque, qui m’a donné ma chance, et puis les deux monstres sacrés que sont le Real et le Barça.

Vous exagérez pour Majorque…

Pas du tout. On ne peut jamais dire que la première marche d’un escalier compte pour du beurre. Sinon, il n’y a plus d’escalier. Majorque occupe une place spéciale dans mon cœur et mon vœu le plus cher est de lui réserver au moins ma dernière année de carrière et faire en sorte que la boucle soit bouclée. On ne peut pas vivre sans souvenirs ou sans fil conducteur. Sinon, on s’égare.

Advertisements
 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s